*

code

 La traduction, ce vaste chantier que Bérengère Viennot nous donne a découvrir : « les traducteurs c’est comme les éboueurs : y a que quand ils ne font pas leur boulot qu’on se rend compte qu’ils existent ! ». Les choses sont dites et parfois, ça ne fait pas de mal de se lâcher. Le traducteur de presse lit, réfléchit et écrit. Il fait tout ça en même temps. Non, ce n’est pas des étapes successives, ce serait bien de trop facile.  

Depuis les années 2000, Bérengère Viennot est traductrice de presse pour de nombreux journaux français tels que Slate, Courrier International et Buzzfeed. Depuis 18 ans, la politique américaine n’a (quasiment) plus de secrets pour elle. Spécialiste des discours des présidents, elle a appris à les décoder et à les traduire avec le plus de justesse possible. Mais ça c’était avant, avant que Donald Trump arrive au pouvoir et explose l’ensemble des codes de la parole politique. La langue de Trump est vulgaire et confuse, truffée de fautes de syntaxe et de phrases sans queue ni tête, de sarcasmes et d’invective. Rencontre avec une traductrice qui a décidé de sortir du placard et de pousser une gueulante.

De traductrice vous êtes devenue auteure, comment avez-vous vécu cette expérience ?

La langue de Trump, Bérengère Viennot, Les Arènes, 2019, 14,60€

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Bruxelles, ses makers et ses mentors n’auront  plus de secret pour vous.

Bienvenue dans la communauté Makers!

Pin It on Pinterest