*

code

Quelques mois après la mort de Karl Lagerfeld, Raphaëlle Bacqué signe “Kaiser Karl” (éd. Albin Michel), la première biographie du célèbre couturier.

Grand reporter au Monde et auteure de nombreux ouvrages (dont plusieurs enquêtes politiques), Raphaëlle Bacqué a écrit Kaiser Karl (éd. Albin Michel). L’idée d’écrire sur Karl lui est venue lors d’un voyage en Chine : « j’étais perdue au fin fond de la Chine et j’ai rencontré un paysan qui portait un pin Karl Lagerfeld. Je me suis dit c’est dingue tout de même, je suis sure que cet homme n’a aucune idée de qui est Karl Lagerfeld, mais il porte son effigie ». Quelques semaines après, Raphaëlle se rend compte qu’aucune personne n’a osé écrire sur Lagerfeld. Lui qui s’est imposé comme le plus puissant des créateurs de mode. Elle décide de prendre la plume.

Il y a clairement un avant et un après la mort de Karl Lagerfeld. Après sa mort, les langues se sont déliées, le livre a pris une autre tournure.

Raphaëlle Bacqué

Le résultat ne contient pas de révélations fracassantes, mais la reporter a le mérite de faire le tri dans les différentes versions de la vie d’un homme qui aimait la fantasmer. Une vie qui pouvait se résumer à la triade : ascèse, travail et discipline. On retiendra finalement sa profonde solitude. Contrairement à son rival Yves Saint Laurent, il ne laisse derrière lui aucun style particulier, comme un puissant « homme de pouvoir » jamais égalé dans le petit monde de la mode.

Pour écouter l’épisode avec Raphaëlle Bacqué :

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Bruxelles, ses makers et ses mentors n’auront  plus de secret pour vous.

Bienvenue dans la communauté Makers!

Pin It on Pinterest